top of page
337518400_1148460065850807_9176727300531974764_n.jpg

Les Mues chez le Spitz

​Les mues du spitz

- la mue de bébé : elle commence entre 3 et 7 mois elle peut être très importante

- la mue des 1 ans : elle commence entre 11 et 14 mois , elle peut être très importante

  Le spitz fait souvent au moins une des ces 2 mues voir les 2 .

- la mue progressive : c est la mue des bébés qui ne font pas ces 2 mues justement , le poil de bébé tombe en même temps que celui d adulte pousse . La texture et la couleur du poil changent progressivement . Si ce n est pas le cas c est là que vous pouvez commencer à vous dire qu il peut avoir des tendances a l alopecie x .

- les 2 mues saisonnières qui sont beaucoup moins importantes en terme de perte de poils même si suivant la chaleur de l été ou simplement le chien elles varient en intensité . Ce sont les mues naturelles du chien tout au long de sa vie .

- la mue post mise bas : mesdames spitz se transforment en chiens chinois à crête

Qques exemples avec identification des mues en légende de chaque photo

Ce texte n'est pas de moi. Origine Elevage Lords of the Poms (Stéphanie Benoist)

​Hygiène de la peau et du pelage du chien

La peau et le pelage constituent une barrière imperméable et protectrice entre le milieu extérieur et l’organisme et jouent également un rôle sensoriel et social.

Ils sont souvent un bon indicateur de la santé du chien.

Le sébum, produit par les glandes sébacées, est un constituant du film lipidique cutané, qui participe à la protection contre les agressions chimiques, thermiques et microbiennes et à l’imperméabilisation de la peau.

Il enduit la surface des poils et leur confère leur aspect lustré, mais a également tendance à retenir les poussières.

L’odeur spécifique du film cutané permet la reconnaissance entre chiens.

Lors de certaines affections ou d’hygiène insuffisante, elle peut être exacerbée et incommoder les propriétaires.

Le pelage intervient dans la protection physique (traumatismes, UV, isolation thermique).

Les poils se renouvellent en permanence, mais à une vitesse qui varie selon les races et les saisons : en Europe, les chiens d’extérieur muent au printemps et en automne.

Les lavages occasionnelles sont également essentiels.

Les shampooings ont pour but d’éliminer les saletés, les pellicules (squames) et l’excès de sébum, sans agresser la peau et altérer la barrière cutanée (voir l’encadré).

La peau du chien présentant un épiderme plus fin et un pH différent que la peau de l’homme, l’utilisation de shampooings pour humains (même ceux pour bébés) ou de savon est à proscrire, car ils risquent de dessécher et d’irriter.

En revanche, les produits conçus spécifiquement pour la peau du chien peuvent être employés, en prenant en compte son activité, son environnement, le type de pelage, les prédispositions aux problèmes dermatologiques.

Il est conseillé de laver son chien au moins 1 x tous les 3 mois et uniquement si son hygiène le nécessite !

Influence de l’alimentation

L’alimentation a une influence importante sur la santé de la peau et la qualité du pelage.

En plus d’une ration de bonne qualité, des cures de compléments alimentaires spécifiques peuvent être bénéfiques.

À retenir

- L'entretien et l'hygiène réguliers de la peau et du pelage contribuent à la prévention et à la détection précoce d'affections cutanées.

- Le brossage est l’entretien de base du pelage du chien.

Il permet d’éliminer les poils morts et les débris, de lustrer le poil, favorise sa repousse et, chez les chiens à poil long, prévient la formation de nœuds et bourres.

- Les lavages ont pour but d'éliminer les saletés, les pellicules (squames) et l'excès de sébum, sans agresser la peau et altérer la barrière cutanée.

Il convient d’utiliser des shampooings conçus spécifiquement pour le chien.

La Gamme Iv San Bernard de chez Groom Attitude sont vraiment très bien pour le Spitz Allemand

                                                                 L’alopécie chez le spitz 

Définition, Causes et remèdes existants 

On la nomme de plusieurs façons : la BSD, en anglais la “Black Skin Disease”, l’Alopécie X en France. Comme pour les humains, l’alopécie touche bon nombre d’individus.

De façon simple et vulgarisée, c’est le follicule pileux qui va cesser de produire le poil.

D’abord de façon localisé, puis par zones.

Pour l’alopécie X, BSD, chez les chiens il semble qu’elle démarre par l’arrière train, puis se propage sur les flans, le dos et sur l’avant main.

Néanmoins passons tout d’abord en revue différentes causes de pertes de poils localisé ou généralisé.

Différentes causes d'Alopécie

Le fonctionnement de chaque follicule pileux a une durée de vie, c'est à dire qu'il est programmé pour faire naître, pousser, et mourir, plusieurs fois le poil sur toute la durée de vie de l'animal.

Ce système est très complexe, les chercheurs l'étudient toujours, sur l'humain, la souris et très peu sur les chiens.

C'est un organe fantastique, le seul de l'organisme qui meurt et ressuscite de lui-même !

Un blog pourrait lui être consacré tant il y a de choses à dire.

Néanmoins, pour diverses raisons encore inconnues, il peut cesser prématurément sa production, ou reprendre sa croissance après une période de veille et d'arrêt.

De nombreuses causes provoquent la chute et l'arrêt de repousse des poils.

La peur trop précipitée de contracter la fameuse Alopécie X est malheureusement à la mode avec les réseaux sociaux .

Avec de faux avis, l'emballement d'un tel diagnostique montre son visage.

Parcourons les pistes actuelles des différentes causes suspectées.

La mue exceptionnelle

Certains chiens vont déclencher sous de fortes chaleurs une mue très sévère.

Ceci à cause de nos régulières et prononcées canicules.

Ou lors d'une forte première mue de chiot qui bascule vers l'adolescence.

Après une mise-bas, trop perturbée par les lampes chauffantes et chute d'hormones.

D'autres exemples existes, avec certaines perturbation hormonales / médicamenteuse.

Les propriétaires vont parfois aller trop vite à la conclusion d'un début d'alopécie durable.

Il est effectivement long de retrouver une fourrure d'origine.

Plusieurs mois peuvent s'écouler.

La mue est un phénomène naturel de gestion automatique du chien pour le chaud et le froid.

Rien à faire de particulier.

Il faut bien évacuer les poils morts, afin que son poil "vivant" respire.

Ainsi mieux sera sa future repousse.

La teigne, la gale

Les affections de la teigne ou encore de la gale, vont provoquer une chute de poils localisée.

La teigne est une mycose, un champignon en fait.

Celui-ci va se nourrir de la kératine du poil, et ainsi l'affaiblir et détruire les poils et la peau si l'on agit pas assez vite. L'utilisation d'un shampoing dermique traitant est suffisant, comme le Pyoderm.

La gale est par contre un acarien qui va provoquer démangeaisons.

Il existe plusieurs types de gale : démodécique, sarcoptique, otodedicte, cheylétielliose, pneumonyssoide, otoédrique.

Toutes ces gales sont différents acariens.

Le plus connus étant la gale Sarcoptique chez le chien.

L'aspect désagréable va faire gratter et abimer en détruisant le champ pileux.

Le traitement doit être à base d'acaricide, et ou anti-inflammatoires si il y a des lésions et rougeur.

C'est ici deux exemples d'alopécie engendrés par deux parasites externes.

Votre animal va malheureusement peut-être se blesser un jour.

Il peut également connaitre un jour le bloc opératoire.

Des combats peuvent aussi avoir lieu entre espèces ou inter espèces.

Des frottements trop répétés (colliers, harnais) ou des gratouilles trop fréquentes, vont faire disparaitre une partie du pelage.

Lors d'opération chirurgicale, si une partie du corps reste inerte et compressé trop longtemps, des escarres peuvent apparaitre.

Cela fera mourir une partie du derme, et donc du poil.

Dans ses cas bénins de pertes de poils, il faudra un temps assez long et de la patience pour retrouver la beauté de la fourrure de votre animal.

Allergies alimentaires, ou aérienne

Depuis quelques années nous voyons apparaitre de plus en plus d'allergie.

C'est vrai chez les humains, les enfants, et aussi chez nos amours à quatre pattes.

En cause ?

De multitudes substances.

On les trouve dans nos aliments, dans l'air, sur le sol, bref quasi partout.

L'organisme peut réagir comme un signal d'alerte en déclarant une allergie, des démangeaisons, des grattements anormaux.

Les poils vont être à nouveau les victimes.

Il faudra savoir détecter causes de l'allergie, puis changer ses origines, en attendant la repousse du poil.

Le dérèglement de la thyroïde

Cette glande encore méconnue dans ses fonctions complexes, est une des causes du dérèglement important des follicules pileux.

Les symptômes induisant à tort les propriétaires sur une fausse alopécie X.

Il faut observer son animal, les pertes de poils ne démarrant pas par l'arrière train dans le cas de l'hypothyroïdie.

La queue peut néanmoins être sujette au première perte de poils. 

Il faut surtout faire des examens avec votre vétérinaire qui pourra qualifier l'alopécie X ou pas.

Il s'agit d'un simple examen sanguin.

Trop souvent on va tenter de lutter contre l'alopécie X, alors qu'il faudrait réguler le fonctionnement thyroïdien.

Néanmoins les problèmes thyroïdiens sont très mal diagnostiqués chez les petits chiens.

En effet, ces derniers ont naturellement des niveaux de thyroïde plus hauts que les gros chiens. Un jeune chien doit aussi avoir un taux plus haut qu’un vieux chien.

C’est pour cela que c'est assez difficile à diagnostiquer un petit chien hypothyroïdien, alors que c’est très commun chez les spitz par exemple.

Le taux de TSH fluctue également.

Il est donc à tester plusieurs fois !

Énormément de spitz avec soit disant de l’alopécie X ont en fait un soucis de thyroïde qui n’a pas été correctement diagnostiqué.

La maladie de Cushing

La maladie de Cushing provoque un dérèglement hormonale avec une fabrication importante de cortisol. Un excès de cortisol peut favoriser l'hypertension, le diabète, l'obésité, une faiblesse musculaire, l'ostéoporose, une aménorrhée, un retard de croissance chez les chiots/chatons.

Et également un dérèglement du système cutané , avec perte localisée, infections cutanées, pigmentation de la peau, amincissement de la peau….

Le traitement sera médicamenteux et/ou chirurgicale, en fonction du type hormonal défectueux et de la rapidité de la prise en charge.

La vraie Alopécie X

Vient malheureusement ensuite la possibilité de la vraie Alopécie X.

Perte de poils par zone, démarrant par l'arrière train, et évoluant ensuite par le dos en passant par les flancs.

Celle-ci sera diagnostiquée par votre vétérinaire suite à une biopsie cutanée.

Quelles races ? Sexes ? Ages ? sont concernés par l'Alopécie X

Il est très difficile de répondre précisément à toutes ces questions.

Les informations peines à remonter chez nos vétérinaires, et peu d'études d'analyses statistiques existent. On peut juste dire que les races Nordiques sont les plus concernées.

Tous les sexes semblent incriminés, avec une légère tendance plus importante pour les mâles.

Pour l'âge il s'avère que les premières manifestations se créent en âge précoce, avant l'âge de 2 à 3 ans. L'exception à cette règle fut sur des chiens beaucoup plus jeunes, ou parfois plus âgés (+ 10 ans).

Il y a de forte suspicion de transmission par les parents.

Mais sans une certitude à 100%.

Certains de nos amis éleveurs décident d'arrêter par précaution la reproduction avec de tels sujets.

La difficulté, pour défendre les éleveurs sérieux, c'est qu'il se passe parfois deux à trois portées de chiots, avant d'avoir en retour l'information de cette maladie.

Alopécie : phénomène linéaire ou pas ?

L'Alopécie X va curieusement connaitre des cycles variables.

Perte de poils, et parfois repousse, puis perte, etc...Le processus n'est donc pas linéaire.

Il est aléatoire.

C'est un phénomène déstabilisant, car les propriétaires fondent parfois un espoir de rétablissement ou disparition.

Puis retombent dans le négatif avec des crises cycliques plus fortes qui accentuent les pertes de poils.

Les premiers gestes essentiels

Dans un premier temps il est indispensable de faire le bon diagnostique.

Bien détecter, même si cela peut sembler pénible d'aller avouer une telle suspicion à votre vétérinaire.

Le plus vite sera le mieux.

Il faut savoir si c'est un problème de la thyroïde ou l'alopécie X, ou autres phénomènes non alarmant vus plus haut.

Vous saurez alors comment traiter dans les deux cas au plus vite, moins vite le poil se dégrade, mieux on peut espérer des résultats qui ralentissent ou améliorent les effets.

Remèdes contre l'alopécie X ?

Existe t-il des remèdes sérieux, qui améliorent, qui soignent l'alopécie ?

Plusieurs versions existes, et il faut être ici pragmatique.

Il n'y a pas traitement médicamenteux mis au point par de grands laboratoires pharmaceutiques à ce jour en 2022.

Votre vétérinaire devrait logiquement vous expliquer qu'il n'y a pas de guérison ou amélioration possible contre l'alopécie X.

Je parle ici uniquement de l'alopécie x, car il existe par contre des traitements pour réguler la thyroïde.

La perte de poils engendré par ce dérèglement sera alors rétabli avec le temps.

Source : Phyto Véto

Une page sur Facebook, qui traite sur le sujet : La BSD ou Alopécie X en France

Pom Pom's del Mano

Pom Pom's del Mano

- Anciennement nommé Divina Stela Ranch -

depuis 2006

bottom of page